Activités en milieu naturel->Chaîne de montagnes Escalona->Flore et faune
Flore et faune

Dans le paysage actuel, l'intervention humaine profonde est appréciée, cependant les caractéristiques du terrain ont conditionné les actions de l'être humain. Ainsi, on retrouve deux types fondamentaux de végétation, d'une part, la végétation naturelle plus ou moins bien représentée et avec divers états de dégradation, et d'autre part celle qui apparaît après une intervention humaine intense.

La masse forestière de la Sierra Escalona et de la Dehesa de Campoamor est la plus grande et la plus importante du sud de la province d'Alicante, mettant en évidence les forêts de pins de pin d'Alep (Pinus halepensis), comme espèces d'arbres prédominantes, accompagnées d'espèces arbustives de broussailles telles comme le chêne kermès (Quercus coccifera), le lentisque (Pistacea lentiscus) ou le cœur de palmier (Chamaerops humilis). On peut également trouver quelques spécimens isolés de chêne vert (Quercus ilex) et sur les parois des montagnes, des boulevards et des rivières il y a des grappes de genévrier noir (Juniperus phoenicea).

D'autres formations d'intérêt que, dans certains cas, nous pouvons trouver dans un très bon état de conservation, sont les prairies annuelles et les thyms. Ces zones abritent une grande diversité d'espèces du genre Ophrys (O. apifera, O. fusca, O. scolopax, O. speculum, O. tenthredinifera), et d'autres espèces intéressantes récemment découvertes comme Orchis collina, Barlia robertiana ou Limodorum abortivum .

Dans un environnement semi-aride, les communautés riveraines typiques des ravins, des rivières et des boulevards ont tendance à avoir une végétation plus abondante, car elles reçoivent le ruissellement des terres environnantes. Dans ces environnements, nous pouvons trouver comme espèces les plus typiques et les plus abondantes le laurier rose (Nerium oleander), le taray (Tamarix sp.), Le jonc commun (Scirpus holoschoenus).

Ce sont des espèces importantes de la flore pertinente et endémique telles que Thymus moroderi et Thymus hyemalis (Inclus dans le Catalogue des plantes protégées du Pays de Valence), Bupleurum gibraltaricum, Helianthemum almeriense et Teucrium carolipaui. En outre, deux espèces sont inscrites à l'annexe II de la directive Habitats 92/43, en tant qu'espèces végétales d'intérêt communautaire : Helianthemum caput-felis, protégée par la convention de Berne et la directive Habitats et dans le catalogue de l'UICN des espèces menacées répertoriées comme Vulnérable et
Sideritis incana ssp. Glauca, endémique au sud-ouest d'Alicante et classé comme Vulnérable selon l'UICN.

On peut souligner la présence de certaines espèces qui ont leurs seules populations ici dans toute la Communauté valencienne, comme Euphorbia boetica, Sideritis murgetana subsp. littoralis, Reseda lanceolata, Helianthemum marminorense, Ononis viscosa subsp. subcordata, Pimpinella villosa.

Les cultures de la zone peuvent être des arboreos de terre ferme (caroube, amandier et olivier), des arbres irrigués (agrumes et arbres fruitiers) et des herbacées (artichauts, laitues, melons, pastèques, maïs, etc.).

Les cultures pluviales permettent le développement de diverses espèces de la flore sauvage, situées entre les terrasses ou dans les zones non cultivées, comme le lentisque, le chêne kermès, l'aubépine noire (Rhamnus lycioides), le genévrier (Juniperus oxicedrus), l'olivier sauvage (Olea europaea var sylvestris) ou le palmier cœurs (Chamaerops humilis).

En los propios suelos cultivados también se desarrolla una vegetación espontánea de porte más herbáceo tales como: el romero (Rosmarinus officinalis), el esparto (Stipa tenacissima), las albaidas (Anthyllis cytisoides y A. terniflora) o la boalaga (Thymelaea hirsuta), entre autres.

La situation géographique de la Serra Escalona détermine la grande diversité de la faune vertébrée qui l'habite, permettant la présence d'espèces d'Europe centrale et septentrionale, ainsi que d'espèces caractéristiques d'Afrique du Nord. Les espèces présentes varient en fonction des différents milieux et de la disponibilité de nourriture.

La faune de la forêt de pins

Les grandes masses de pin d'Alep situées dans la zone ombragée de la Sierra, forment l'habitat approprié pour les rapaces forestiers tels que l'autour des palombes (Accipiter gentilis), le faucon (Accipiter nisus) ou le bec court (Circaetus gallicus) à nid. Dans cet environnement, nous pouvons également entendre le chant de la Mésange (Periparus ater) et de la Mésange bleue (Lophophanes cristatus) et observer le curieux bec-croisé (Loxia curvirostra) qui se nourrit des pignons trouvés à l'intérieur des ananas avec leur bec caractéristique.

Des carnivores comme le chat sauvage (Felis silvestris), particulièrement abondant dans cette zone, la genette (Genetta genetta) ou le blaireau (Meles meles) trouvent refuge dans la dense pinède où il est possible de retrouver leurs traces.

Faune du Gommage Thermoméditerranéen

Dans la zone de garrigue, où la densité des broussailles augmente, des espèces telles que la paruline à tête noire (Sylvia melanocephala), la paruline à longue queue (Sylvia undata) et moins fréquemment la paruline à thym (Sylvia conspicillata) apparaissent. La perdrix (Alectoris rufa) et la patelle des montagnes (Galerida theklae) nous avertissent de leur présence dans cette zone par leur chant. On remarque la présence du hibou grand-duc (Bubo bubo), dont la densité est élevée dans toute la chaîne de montagnes. Le lézard ocellé (Timon lepidus), également fréquent dans cette zone, se cache dans la végétation ainsi que les couleuvres à échelle, bâtarde ou en fer à cheval que l'on peut observer lors de leurs bains de soleil. Ici vous pouvez trouver des traces du hérisson commun (Erinaceus europaeus), du renard (Vulpes vulpes) et du loir (Elyomis quercinus). Mais sans aucun doute, l'espèce la plus abondante et la plus importante dans cette zone est le lapin commun (Oryctolagus cuniculus) qui nous donne des indices de sa présence à travers ses latrines et ses terriers.

Faune des Ramblas et des zones humides

À Sierra Escalona, ??seuls les boulevards des rivières Nacimiento et Seco, ainsi que La Fayona, offrent aux animaux un accès permanent et naturel à l'eau, ce qui en fait une attraction pour la faune. Le martin-pêcheur coloré (Alcedo atthis) et le guêpier (Merops apiaster) utilisent les pentes proches des boulevards pour nicher. Des espèces comme la Bergeronnette grise (Motacilla cinerea) ou la Bergeronnette printanière (Motacilla alba) peuvent également être détectées sur les berges des cours d'eau. Des amphibiens comme la grenouille rousse (Pelophylax perezi), utilisent ces enclaves pour leur reproduction. Des reptiles sont également présents dans cette zone, comme la couleuvre d'eau (Natrix maura) et la rare tortue lépreuse (Mauremys leprosa). Des espèces de poissons comme le mulet (Mujol cephaleus) ou l'anguille (Angulla anguilla) se trouvent à l'embouchure de certaines ramblas présentes dans les montagnes.

Dans les zones humides artificielles, comme le Pantano de la Pedrera, les oiseaux trouvent dans les formations de Tamarix sp, un refuge et le lieu idéal pour la nidification. C'est le cas de la colonie d'ardeidae que l'on peut observer dans cette zone ou des sternes (Sternula hirundo) et sternes (Sterna albifrons) qui nichent sur les berges et les îles du réservoir. D'autres oiseaux, comme le busard des marais (Circus aeruginosus) ou le balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), utilisent cette zone humide comme aire de repos sur leurs routes migratoires ou comme caserne d'hivernage.

Faune cultivée

Dans les amandiers, la population de lapins est abondante. Sur les bords on peut voir les lézards ocellés (Timon lepidus), les lézards à longue queue (Psammodromus jeaneae) ainsi que les chouettes (Athene noctua) et les pics (Picus viridis) qui profitent de ces zones pour piéger les insectes qui composent leur alimentation. Dans les vergers d'agrumes, le vert-de-gris (Serinus serinus), les chardonnerets (Carduelis carduelis) et les verdiers (Carduelis chloris) sont communs, ainsi que les merles (Turdus merula). La richesse spécifique est moindre dans les champs maraîchers, seules des espèces généralistes apparaissant comme le moineau domestique (Passer domesticus) et la bergeronnette printanière (Motacilla alba).

Source utilisée : Ministère de l'Agriculture, du Développement rural, de l'Urgence climatique et de la Transition écologique de la Generalitat Valenciana



CONCEJALÍA DE DEPORTES
Alcalde Vicente Escudero, 2
03300 Orihuela
Palacio del Agua: 966 076 100 Extensiones 3400-3401
Oficinas Clequali Orihuela: 687 666 665
CDM Playas de Orihuela: 603 749 826

Emails
Concejalía de Deportes: deportes@orihuela.es
Deporte Escolar: deporteescolar@orihuela.es
Ofi. Clequali Orihuela: deportes.orihuela@serveforyou.es
CDM Playas de Orihuela: recepcionorihuela@vectoris.es Revista: revistadxtsorihuela@gmail.com
"Un Paso Más" (el spot)